Courant septembre, la SPA de Lyon a reçu des signalements pour maltraitance concernant des chèvres, dans une commune du Rhône.

Notre service Enquêtes est rapidement intervenu, avec la police municipale, pour secourir ces animaux en détresse : d’importants défauts de soins ont été constatés, la vie de l’une des chèvres était en danger.

Les animaux ont été confiés à la SPA de Lyon, qui a déposé plainte pour acte de maltraitance, défaut de soins et défaut d’identification.

Parmi les signalements pour maltraitance, il n’est pas rare que notre SPA intervienne pour des animaux de ferme. C’était le cas ce 7 septembre pour des chèvres, dans une commune du Sud du Rhône.  Sur les lieux du signalement, un terrain dans des jardins familiaux, l’enquêtrice dépêchée par le service Enquêtes de la SPA de Lyon, découvre 4 chèvres. Elle constate du premier coup d’œil que les animaux ne présentent pas un état général réjouissant : des pis anormalement gros et difficultés à se mouvoir. L’un d’entre eux est particulièrement préoccupant : ses pieds sont déformés par des sabots anormalement longs qui la handicapent pour marcher ; la pauvre bête en est réduite à se tordre sur ses genoux pour se déplacer.

Devant l’urgence de la situation, avec l’appui de la police municipale, les propriétaires seront retrouvés, contactés, et sommés de céder leurs animaux à la SPA de Lyon. Craignant probablement des poursuites, ils acceptent sur le champ. Les chèvres sont conduites au refuge de Brignais, et une visite vétérinaire est immédiatement programmée. Premier constat : aucune des chèvres n’est identifiée.

Le compte-rendu révèlera que la longueur des onglons de la chèvre la plus fragilisée est dû à un défaut de soins (le parage étant indispensable pour ralentir la pousse des sabots, comme des ongles d’humains). Sous anesthésie générale, le parage des 4 onglons est réalisé.

Les propriétaires possédaient ces animaux depuis de nombreuses années, et d’après les témoignages, ils étaient utilisés pour de la reproduction à outrance. Personne ne sait ce que sont devenus les chevreaux après leur naissance.

A ce jour, nos protégées sont placées provisoirement dans une pension partenaire, en attendant de leur trouver une bonne famille. Nous espérons que la chèvre qui présentait le plus de traumatismes pourra se reconstruire. Nous surveillons son évolution.

Nous rappelons que c’est grâce à un témoignage de particulier envoyé à notre SPA, que nous avons pu intervenir et soigner ces animaux. Merci à ces personnes pour leur geste.

Découvrez les 4 chèvres en bas de cette page.

 

Agissez pour la protection animale

> En signalant des mauvais traitements : votre signalement peut permettre de sauver des vies. Contactez la SPA de Lyon, votre témoignage, anonyme, sera étudié afin d’intervenir si nécessaire. Des pièces à conviction type photos, vidéos, enregistrements audios, permettront d’accélérer la procédure.

Contactez-nous au : 04 78 38 71 71 du lundi au vendredi. Durant les jours de fermeture de nos bureaux, contactez votre gendarmerie ou police municipale, qui fera le relais avec notre SPA.

Voir notre article : Témoin de maltraitance : que faire ?

> En parrainant un animal pris en charge par notre SPA :

Vous souhaitez contribuer à la prise en charge et aux soins quotidiens de ces chèvres ? Devenez leur parrain/marraine, et vous agirez concrètement en faveur de la cause animale. Ne recevant aucune subvention, notre association ne peut agir que grâce à la contribution de ses adhérents et donateurs. Envoyez votre don de parrainage :

Le parrainage est un don déductible des impôts à hauteur de 66%. Un reçu fiscal vous sera envoyé, ainsi qu’une carte de remerciement, avec la photo des animaux. Merci de votre soutien à la cause animale !

A l’adoption :

Photo de gauche : Fauvette, chèvre alpine, robe fauve. Grand gabarit, très avenante, sociable et gentille.

Photo du centre : Fanette, chèvre alpine, robe beige. Grand gabarit, gentille et sociable.

Photo de droite : Pirouette, chèvre alpine, robe blanche. Grand gabarit, familière et sociable.

Placement recherché pour ces 3 chèvres : en ferme pédagogique, pour éco-pâturage ou dans un « environnement familial ».
A noter : nous ne connaissons pas leur âge.

Photo du haut de page : Blanchette, encore sous surveillance.


Plus d’informations :

Fiches animaux de Brignais
Modalités d’adoption